Mon écosystème numérique – 2 : Infrastructure et services

Reading Time: 5 minutes

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui la seconde partie de la série sur Mon écosystème numérique. Dans cette partie, je vais vous présenter dans le détail l’écosystème numérique que j’ai construit après plusieurs années de travail. Celui-ci répond aux exigences que j’ai en termes de numérique et au principe que j’ai détaillé dans la partie 1. Je vous recommande vivement de la lire en préambule de cet article.

Mes équipements numériques

Mon ordinateur portable

J’utilise un ordinateur portable relié à deux écrans qui tourne sur Ubuntu. J’installe les nouvelles versions 2 semaines après leur publication semestrielle. J’ai souvent songé passé à quelque chose de plus sécurisé (QubeOS ou ArchLinux), mais la complexité, la lourdeur de maintenance et la consommation m’ont découragé. Je réinstalle en général tous les 3 ans afin de repartir sur une base saine.

Je pense que meilleures sont les conditions de travail, meilleure je suis. C’est pourquoi je n’hésite pas à investir dans ce domaine. Mon ordinateur est un ordinateur de moyenne gamme actuelle avec un i7 et 16go de ram sans carte graphique. Je n’ai pas besoin de plus. J’utilise aussi une souris MX MASTER et un clavier ergomique. J’ai également quelques accessoires tels qu’un HUB USB, un équipement pour brancher des disques SATA, un casque avec microphone, etc. Je possède également un bureau qui se peut se mettre en position debout, cela change la vie !

En termes d’application, j’utilise :

  • Firefox et Tor: je songe de plus en plus à basculer sur un navigateur à base Chromium tant le delta d’un point de vue sécurité (isolation des onglets, des extensions, des sites) est grand ainsi que la performance. Il faut que je regarde du côté de Vivaldi, il paraît que c’est pas mal.
  • Suite LibreOffice pour la bureautique
  • Thunderbird comme client lourd de messagerie
  • VirtualBox comme solution de virtualisation, j’ai utilisé un temps Virtual Machine, mais je n’arrivais pas à faire ce que je voulais sur une configuration un peu spécifique.
  • KeepassXC comme gestionnaire de mot de passe
  • Visual Studio Code comme logiciel de codage et de documentation

Quelques outils en ligne de commande que j’utilise :

  • Git
  • Tig
  • Htop
  • Exiftool pour nettoyer les metadata des fichiers
  • Borg pour les sauvegardes
  • Wireguard et Openvpn
  • Systemd-*

La liste n’est pas très importante au final, car j’ai beaucoup restreint mon usage de services.

Budget : 2500 euros sur 10 ans

Une tour

Même si les environnements bureau Linux ont fait d’énormes progrès en termes de compatibilité avec les jeux (merci proton), j’utilise une tour sous Windows 10. En termes de configuration, il s’agit d’un vieux PC avec un i5-4690K, 16go de RAM et une Sapphire Nitro Radeon R9 Fury. J’avais eu la carte graphique pour 150 euros. J’ai mis quelques logiciels de base, mais je ne l’utilise que ponctuellement pour jouer à Minecraft et à quelques jeux de stratégie.

Pour l’instant, il tourne bien. Je le changerai peut-être dans 5 ans pour avoir un gros gap de performance ou quand il mourra, mais je n’en ai pas l’intérêt pour l’instant. En termes d’entretien, j’enlève la poussière une fois par an et je change la pâte thermique du processeur et de la CG tous les deux ans.

Budget : 1500 euros tous les 10 ans

Mon téléphone portable

J’utilise également un téléphone portable sous LineageOS et j’essaye de favoriser uniquement les applications respectueuses des données personnelles de l’utilisateur et qui ont une véritable plus-value. En termes de modèle, c’est un téléphone aux alentours de 300 euros. Si dessous la liste des applications que j’utilise :

  • Aurora : store alternatif au Play Store qui permet d’accéder aux applications du Play Store
  • Block : limitateur de temps et de nombre d’ouvertures des applications – indispensable à mes yeux
  • ColorNote : prise de note
  • DavX5 : récupérer les calendriers sur mes serveurs
  • DuckDuckGo Browser : navigateur internet
  • Exodus : identification des traqueurs
  • F-Droid : store alternatif au Play Store
  • First Aid : application de la croix rouge, utile pour connaître les gestes de premier secours
  • INCI Beauty : évaluation de cosmétique, aide à la décision selon des critères de toxicité et d’écologie
  • Linguee : traducteur
  • Magic Earth : GPS
  • NewPipe : alternative à YouTube plus performante et avec plus de fonctionnalité que Youtube
  • OpenVPN : client VPN
  • PCAPdroid : Analyse des requêtes émises par le téléphone
  • PDF Viewer : visualisation de PDF
  • Public IP : affichage de l’adresse IP publique du téléphone
  • QR & Barcde : lecture de QR code
  • Signal : Messagerie
  • UptimeRobot : monitoring des services que j’héberge ou utilise
  • VLC : lecteur de musique et vidéos
  • Geometric Weather : météo, permet d’avoir un widget d’une localité d’affiché
  • WifiAnalyze : analyse de réseaux Wifi
  • Wireguard : client VPN
  • YUKA : application d’évaluation des produits alimentaires, aide à la décision selon des critères de toxicité, de qualité alimentaire et d’écologie

Budget : 300 euros tous les 4 ans

Les services que j’utilise

Les services que j’autohéberge

Au début, lorsque j’étais encore jeune et ignorant, je cherchais à tout connaitre, à tout comprendre, à tout déployer et à tout tester. J’ai installé et configuré énormément de services, peut-être une trentaine. Avec le temps, l’expérience et une meilleure compréhension de mes besoins, je me suis restreint aux services suivant :

  • Nextcloud comme web calendar (surdimensionné, mais moins chronophage de le mettre à jour que de le virer pour plus petit) (Openvpn et Wireguard en parallèle pour + de résilience) comme vpn
  • Unbound comme DNS menteur
  • Gitea comme forge logiciel
  • WordPress comme moteur de blog avec quelques plugins
  • Goaccess comme outil de mesure d’audience web qui a remplacé Matomo
  • FreshRSS : Un agrégateur de flux RSS avec notification par email des mises à jour des applications déployées de mon infrastructure
  • Privatebin : une application qui permet de mettre en ligne des morceaux de texte
  • Lufi (hébergement de fichier)

Les services auxquels j’ai souscrit

Aujourd’hui, je n’hésite plus à souscrire à des services lorsqu’ils me permettent de gagner du temps et/ou d’avoir accès à une fonctionnalité qu’il me serait difficile d’obtenir par moi-même. Voici la liste des services numériques auxquels j’ai souscrit :

  • Un abonnement chez Borgbase https://www.borgbase.com/ pour les sauvegardes pour environ 25 euros par an
  • Plusieurs noms de domaine avec des boites email associés chez des hébergeurs différents pour 60 euros je dirais.
  • Un VPS chez un hébergeur (4 go de RAM, 2vcpu et 50 go de SSD) pour 10 euros par mois, soit 120 euros à l’année + l’investissement initial en adresse IPs
  • Uptimerobot en gratuit pour le monitoring qui a remplacé Prometheus et Grafana
  • Application mobile Block : 10 euros pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités – une seule fois

Budget : 220 euros à l’année

Conclusion

J’espère que cette présentation de mon écosystème numérique et des principes que j’applique vous donnera des idées pour améliorer le vôtre. Toutes les suggestions, les questions et les remarques sont les bienvenues 🙂 Je ne sais pas quand j’écrirai à nouveau, peut-être dans un mois, peut-être dans un an. Ce que je sais, c’est que je le ferai lorsque j’aurai quelque chose d’intéressant à partager. À bientôt

Mirabellette

1 thought on “Mon écosystème numérique – 2 : Infrastructure et services”

  1. Hello !
    Article très intéressant pour savoir ce qu’utilisent des personnes ayant à peu près les mêmes besoins/envies que nous 🙂
    L’article est intéressant également s’il tombe dans les mains de gens qui commenceraient à se poser des questions sur leur écosystème et qui sont un peu perdus avec la quantité phénoménale de solutions !
    Et puis, tig est présent dans la liste, je ne pouvais donc qu’approuver cet article 🙂 (cet outil est vraiment indispensable pour moi dès que je touche à git)
    Bon week-end !

    Reply

Leave a Comment