blog.mirabellette.eu

A blog about digital independence and autonomy

Héberger les marques pages Firefox - French version

Written by Mirabellette / / no comments

I received some demands to translate in French the article I made about hosting Firefox bookmarks with Syncserver. You can find below the French version of this article.

Introduction

Afin d'avancer dans mon projet d'indépendance numérique, j'ai décidé d'héberger moi même les marques-pages Firefox. J'utilise le navigateur Firefox de la fondation Mozilla et la fondation a mis à disposition sur Github le dépôt qui contient le nécessaire pour héberger les marques pages. Syncserver héberge uniquement les marques pages, il ne s'occupe pas de l'authentification. Cela signifie qu'en utilisant Syncserver, vous devrez toujours vous authentifiez auprès de Firefox puis vous récupérerez les marques-pages sur le serveur de votre choix. Pour également gérer le processus d'authentification, il faut installer Firefox Accounts Server.

firefox_logo

Syncserver a été assez pénible à déployer pour deux raisons. La première est que l'on ne trouve pas beaucoup d'information sur son fonctionnement, sur ce qu'il fait avec un dépôt Github assez brut de fonderie. La seconde est qu'il manque des éléments basique qui rendent le travail de déploiement un peu fastidieux. Pour déployer Syncserver correctement et faire ce tutorial, cela m'a pris environ 15 heures. Dans tous les cas, cela fonctionne désormais et vous avez désormais la possibilité de lire cet article. J'espère que vous le trouverai utile. :)

Le dépôt Github n'est pas très active, une version en 2018, 2017, 2016 et deux versions en 2015 et 2014. Pour suivre les mises-à-jours, vous pouvez ajouter le lien dudépôt à votre agrégateur RSS. Si l'on se réfère au passé, les mises-à-jours ne devraient pas être trop fréquentes.

Configurer Syncserver

  • L'installation a été faite sur une Debian Stretch 9.1
  • Pour compiler l'application, vous devez pouvoir vous connectez à internet ou à un dépôt Python afin de télécharger toutes les dépendances présentes dans le fichier requirements.txt
  • Installation des dépendences

    adduser --system --shell /usr/sbin/nologin --no-create-home firefox
    apt-get install python-dev git-core python-virtualenv g++ sqlite
    cd /opt
    sudo -u firefox git clone https://github.com/mozilla-services/syncserver

    Configuration de base

    La configuration de Syncserver se trouve dans le fichier syncserver.ini. Vous devez le modifier avant de compiler l'application sans quoi les paramètres ne seront pas pris en compte. Dans le fichier syncserver.ini, vous pouvez modifier la section [server:main] si le besoin s'en fait sentir. La configuration de base est fonctionnelle pour cette partie là. Afin de vous facilitez la vie, j'ai créé un fichier syncserver.ini presque bien configuré. Vous pouvez le trouver à cette adresse here (quelques modifications sont toujours nécessaires).

    Le paramètre public_url. Modifiez ce paramètre afin qu'il corresponde à l'url publique à travers laquelle sera accessible Syncserver même s'il s'agit d'une machine virtuelle ou un conteneur placé derrière un reverse proxy.

    public_url = https://example.com

    Le paramètre sqluri. J'ai décidé d'utiliser une base de données de type Sqlite pour conserver les marques pages car il utilise un moteur de base de données facile à sauvegarder. Vous pouvez choisir la base de données avec le moteur que vous voulez. Attention, si vous n'en définissez aucun, les marques pages seront stockés en mémoire RAM et supprimer au redémarrage de la machine. Pour utiliser une base de données Sqlite, vous devez remplacer le paramètre sqluri = sqlite:////tmp/syncserver.db by :

    sqluri = sqlite:////opt/syncserver/syncserver_data.db
    *//// signifie chemin absolu

    Le paramètre secret. Il est très vivement recommandé de générer une clé secrête. Cette clé est utilisé par les tokens d'authentification. Si vous ne le faites pas, Syncserver générera lui-même cette clé à chaque démarrage. Il peut arriver que la clé générée automatiquement soit faible, en cas de faible disponibilité de valeurs aléatoires. Pour générer une clé de façon solide, vous pouvez utiliser la commande suivante.

    head -c 20 /dev/urandom | sha1sum

    Le paramètre allowed_issuers. Dans le cas où vous utilisez le système d'authentification par défaut, vous pouvez n'autoriser que celui de Firefox ou bien le votre si vous en avez un à disposition.

    allowed_issuers = api.accounts.firefox.com

    Le paramètre force_wsgi_environ. J'ai configuré le serveur derrière un reverse proxy Apache2. J'ai fais quelques essais avec la valeur false mais cela ne fonctionnait pas. J'ai par conséquence créé une erreur sur le dépôt Github officiel du projet. On m'a alors conseillé de changer la valeur pour true, cela a fonctionne pour moi.

    force_wsgi_environ = true

    Compilation de l'application

    Rappel surement inutile, pensez bien à configurer Syncserver.ini avant de compiler l'application.

    cd /opt/syncserver
    sudo -u firefox make build
    sudo -u firefox make test

    Après cela, si vous executez la commande sudo -u firefox make serve, vous devriez voir quelques lignes indiquant que Syncserver est correctement lancé et écoute sur le port par défaut (si c'est le cas). Pour information, vous ne verrez pas de texte si la synchronisation de vos marques pages fonctionne ou non.

    Mise-à-jour

    Après avoir compilé l'application, vous devriez mainteant voir deux répertoires: syncserver.egg-info et local. Dans le cas où vous souhaitez mettre à jour Syncserver, vous devrez pensé à bien les supprimer.

    rm -r syncserver.egg-info
    rm -r local

    Apache2 virtualhost

    J'ai créé un virtualhost basique de type reverse proxy avec Apache2. Il redirige juste les flux vers l'adresse ip de votre choix. Vous pouvez trouver le script ici. Je n'ai pas eu besoin de le configurer avec wsgi car je redirige tous les flux directement vers le daemon python.

    Configuration du navigateur

    La procédure varie un petit peu selon que vous utilisiez Firefox sur mobile ou ordinateur de bureau. Cela peut également ne pas fonctionner pour les versions très anciennes du navigateur. Je vais uniquement présenté le processus pour la version bureau. Plus d'informations pour la configuration des autres versions accessibles ici

    • Saissisez “about:config” dans le champs url de votre navigateur

      about_config

      Vous devriez voir un écran d'avertissement, confirmer votre choix.

      warranty

    • Faite une recherche pour la clé qui porte le nom “identity.sync.tokenserver.uri”. Double cliquer sur la ligne et remplacer la valeur attribuée à cette clé par la valeur selon l'image et le texte ci-dessous.

      tokenserver_uri

      La syntaxe de la valeur doit être la suivante https://example.com/token/1.0/sync/1.5. Bien que la version actuelle soit la version 1.8, le chemin vers le fichier est resté avec la valeur 1.0/sync/1.5 ... * en cas de soucis, la valeur originale de votre navigateur est celle qui est affichée dans l'image ci-dessus: https://token.services.mozilla.com/1.0/sync/1.5

    • Déconnectez vous de votre compte Firefox puis redémarrez Mozilla Firefox afin que les modifications soient prises en compte. Une fois que la navigateur a redémarré, reconnectez-vous à votre compte firefox.

    Durcissement de la configuration et nettoyage

    Verrouillage de Syncserver

    Comme vous pouvez le voir, vous pouvez désormais enregistrer vos marques-pages sur le Syncserver de votre choix. Il est probable que vous souhaitiez limité l'accès à Syncserver à vous-même. Pour éviter qu'une autre personne puisse enregistrer ses données sur votre Syncserver, vous devez modifier le fichier syncserver.ini en modifiant le paramètre allow_new_users = false, supprimer les deux répetoires syncserver.egg-info et local et compilez une nouvelle fois l'application.

    vim syncserver.ini
    rm -r syncserver.egg-info
    rm -r local
    sudo -u firefox make build

    Script Systemd

    De façon surprenante, il n'y a pas de script Systemd, there is no Systemd script mis-à-disposition par le dépôt officiel. Vous pouvez utiliser celui que j'ai créé ici. Vous devez le mettre dans le répertoire /etc/systemd/system/ et executer systemctl daemon-reload then systemctl enable syncserver.service pour l'activer. Après cela, Syncserver démarrera automatiquement à chaque démarrage de la machine.

    Nettoyage

    Si vous avez installé le programme make et g++ pour compiler l'application, vous pouvez désormais le supprimer.

    apt purge make g++

    Bien sur, configurer le pare-feu correctement

    Sources

    Réseaux sociaux

    Si vous avez trouvé cet article interessant, vous pouvez vous abonnez au flux rss du blog et de me suivre sur Mastodon. Comme à l'usage, si vous pensez que cela peut intéresser une personne, vous pouvez le lui partager.

    Write a comment

    What is the first letter of the word lbume?